fbpx

Combien facturer en tant que développeur-euse ? Bons revenus garantis

Combien facturer en tant que développeur-euse ? Bons revenus garantis

Les métiers du web connaissent un véritable succès depuis quelques années, à tel point que les entreprises se les arrachent. Leurs tarifs flambent et leurs compétences ne cessent de s’étendre. Que tu sois déjà développeur ou que tu prévoies de le devenir, ci-après quelques informations qui pourront t’être utiles en termes de tarification. Il convient de noter dès le départ qu’un développeur gagne en moyenne 450 € par jour. Bien sûr, il y en a qui gagnent beaucoup moins et d’autres beaucoup plus. La localité, les compétences et les diplômes jouent beaucoup sur cette tarification. Dans tous les cas, les développeurs ont encore de l’avenir devant eux.

ET SI VOUS PASSIEZ À LA VITESSE SUPÉRIEURE ?

Je vous révèle aussi comment il est possible de diviser par 4 le temps de production de votre projet, et pour une fraction du prix seulement !

Les critères pour fixer son tarif

Même si tu as déjà une idée sur le montant qu’un développeur web devrait toucher, il est bon de connaître les critères qui permettent de fixer son prix. Ainsi, il faut prendre en compte les outils maîtrisés, les compétences, les diplômes obtenus, l’expérience et même la notoriété. A part cela, un développeur est un prestataire qui a des charges sociales, fiscales et d’autres frais généraux et dépenses d’exploitation. Tu ne dois pas négliger le salaire que tu dois te verser lorsque tu vas fixer ton prix. Certains professionnels du web déterminent leurs tarifs horaires selon le montant qu’ils souhaitent toucher mensuellement. Ce montant mensuel net devrait inclure un petit pourcentage qui te permettra de prendre des jours de repos. L’équivalent des congés payés pour les salariés.

Le simulateur de revenus, un outil efficace

Si tu préfères, tu peux aussi te référer au barème du métier de développeur pour fixer ton prix. De nos jours, il existe aussi un bon nombre d’applications comme ce simulateur de revenus qui proposent de faire des simulations de tarifs sur la base de certains critères. Bien entendu, les résultats ne sont qu’indicatifs et il t’appartiendra par la suite de déterminer le prix qui te convient le mieux une fois que tu as utilisé le simulateur. Notons que les outils de simulation se basent sur différentes hypothèses comme le statut, la nature du contrat et le nombre de jours travaillés.  

Les tarifs pour un développeur front-end

Avant de parler de tarifs d’un développeur web, voyons d’abord ce qu’est un développeur front-end. Comme son nom l’indique, le développeur front-end s’occupe des éléments visibles sur l’écran et que l’internaute peut manipuler depuis un navigateur. Compte tenu de ses compétences moins étendues que celles du développeur back-end, le développeur front-end est donc moins payé. Les principaux langages de programmation web qu’il utilise sont HTML, CSS et Javascript. Si tu es un développeur front-end, tu peux facturer entre 450 et 500 €. Quoi qu’il en soit, sache que les tarifs ne cessent d’augmenter aujourd’hui et que tu peux toujours te perfectionner pour gagner en compétences et en finances.

Les tarifs pour un développeur back-end

Un développeur back-end a des compétences plus élargies que le développeur front-end et il en existe différentes catégories. Le développeur PHP par exemple est celui qui utilise le langage de script PHP et les extensions MySQL. Polyvalent et très demandé, ce développeur peut proposer des offres personnalisés grâce à sa maîtrise des outils et composants de logiciels. Gagnant entre 450 et 500 € par jour, tu peux adapter tes tarifs selon les outils que tu maîtrises : Frameworks Zend, Silex et Symfony, CMS, jQuery, etc.

Compte au développeur Java freelance, il travaille avec Java EE ou Java J2EE. La maîtrise du langage de programmation Java est un atout de taille aujourd’hui. Si tu as de l’expérience, tu peux proposer un tarif horaire de 500 à 600 €. D’ailleurs, pour les seniors dans le domaine, le salaire n’a cessé d’augmenter depuis 2017.

Si tu es développeur Python, tu peux proposer 500 à 600 € par jour mais si tu es vraiment doué, tu peux aller bien au-delà de ces tarifs. Pour ce qui est des outils que tu dois utiliser, il y a HTML, CSS, JAVA, SEOPHP, Django, etc. Il faut que tu saches expliquer à tes clients les bases du langage Python. A part cela, tes missions peuvent aller de la conception du design du site de ton client à la réalisation de tests unitaires en passant par l’intégration de fonctionnalités.

Le développeur, un professionnel polyvalent

Dans tous les cas, le client ne fait pas appel à toi uniquement pour créer son site mais aussi pour le gérer : réglage des bugs, mises à jour, assistance technique, etc. A toi de définir les prestations que tu proposes et les forfaits adéquats. Que tu sois un développeur senior, un lead ou un architecte développeur, saches que tes compétences sont très recherchées parmi les métiers du web.

Bien que la création et le développement de site soit la fonction principale du développeur, il peut aussi assurer le rôle d’administrateur système et réseau. Avec 520 € de revenu journalier en moyenne, l’AdminSys veille à la sécurité et à la sauvegarde des données du site de son client.

Les tarifs pour un développeur mobile

Un développeur mobile est un professionnel qui conçoit des applications mobiles. Qu’il s’agisse de jeux vidéo ou d’applications utilitaires, le développeur mobile a toute sa place dans la digitalisation au quotidien. En tant que développeur android ou iOS, il y a différents outils à maîtriser. Pour te donner une idée, il y a par exemple Xcode, Windev Mobile, Visual Studio Mobile et Hypersenses.

Un développeur mobile gagne 500 € en moyenne pour la création d’une application mobile. Ici également, la compétence et l’expérience comptent, d’autant plus qu’il existe aujourd’hui des outils pratiques qui permettent de faire facilement de la programmation. Grâce à ces outils, savoir coder n’est plus nécessaire et les « vrais » développeurs doivent savoir se démarquer.    

Quid des frais de maintenance ?

Un client n’aura pas forcément de nouvelle mission pour toi ; néanmoins, tu peux lui proposer de s’occuper de ses sites. La maintenance informatique est une solution simple qui permet, non seulement de maintenir le contact avec son client, mais aussi d’avoir des revenus réguliers. La maintenance peut consister en la sauvegarde des données, en la mise à jour des contenus ou en de l’infogérance. Faire preuve d’initiative est un bon moyen de maintenir la confiance du client et de le fidéliser. La prospection clientèle est certes un bon moyen d’avoir des revenus conséquents mais il ne faut pas non plus négliger les clients actuels.

L’assistance technique est aussi considérée comme de la maintenance dans la mesure où le développeur reste à la disposition du client pour répondre à ses questions. Pour ne pas prendre ton client au dépourvu, il convient de conclure un contrat de maintenance dès le départ. Certes, ton client peut être réticent à l’idée de signer un contrat de maintenance mais il faut lui dire que son site peut être la cible de hackers et que ton intervention n’est pas superflue. 

Comment facturer en tant que développeur ?

Une fois que tu as fixé ton tarif en tant que développeur, il est temps de penser à la facturation. Cette étape répond à un certain formalisme et à une méthode bien déterminée. Si certains développeurs préfèrent être payés selon un forfait, d’autres en revanche optent pour une tarification au temps ou selon le résultat obtenu. Néanmoins, tu peux combiner les méthodes si tu préfères. En effet, certains freelances adaptent leus tarifs selon les missions qui leur sont confiées.

Généralement, le taux horaire est la meilleure option pour les missions ponctuelles. Pour ne pas te tromper, il faut bien calculer précisément la durée d’une prestation. Pour faciliter le calcul du taux horaire, tu peux te baser sur le salaire mensuel que tu comptes gagner et le diviser en conséquence. Compte tenu de sa précision, la tarification horaire est très prisée par rapport à la tarification journalière. La façon de travailler du développeur freelance, la mission et le choix du client importent dans le choix de la tarification.

Le logiciel de facturation pour faciliter le travail

Faire appel à un logiciel de facturation a le mérite de te faciliter la tâche. Non seulement cela permet d’éviter les erreurs mais ce type d’outil offre aussi d’autres fonctionnalités très utiles comme la relance des clients et le suivi des encaissements. Néanmoins, si tu es plus à l’aise avec un tableur Excel ou même avec un autre support, tu es libre de choisir. L’important est que toutes les mentions légales soient bien inscrites sur ta facture. 

En ce qui concerne le formalisme, la facture d’un développeur doit contenir certaines mentions obligatoires. Il y a notamment la date d’établissement de la facture, le numéro du document et les informations légales sur le prestataire et sur le client. Ces mentions permettent de se conformer à la loi et cela témoigne aussi de ton professionnalisme. Du point de vue pratique, les factures te permettent de bien voir tes revenus et de faire un suivi clair de ta comptabilité.

Attention, en cas de défaut, d’omission ou d’inexactitude dans la facture, une sanction administrative est encourue, elle peut aller de 75 000 à 150 000 € pour une personne physique. 

 

Sources

https://www.codeur.com/blog/tarif-taux-horaire/

https://blog.freelancerepublik.com/pourquoi-et-comment-facturer-les-frais-de-maintenance-a-vos-clients/

https://www.shine.fr/blog/tjm-simulateur-freelance-calcul/

https://www.malt.fr/t/barometre-tarifs/tech/developpeur-frontend

https://www.lafabriquedunet.fr/blog/tarifs-freelances-web-developpeurs-graphistes-webmarketing/